ACCOUNT

Quelle équité fiscale pour le Luxembourg?

Dans une tribune libre, Gilles Mertz, membre du parti pirate depuis 2013, explique le modèle d’équité fiscale selon les Pirates.

 

Est-il juste qu’une personne célibataire paie plus d’impôts qu’une personne mariée ? Un modèle fiscal peut-il punir ou récompenser un certain mode de vie ? Qu’y a-t-il de mal à être célibataire ?

Est-il juste qu’une personne qui perd son partenaire soit imposée de manière plus importante quelques années plus tard ? La perte du partenaire n’est-elle pas déjà assez dure ?

L’infirmier qui travaille jour et nuit pour aider les personnes dans le besoin et doit payer des impôts sur son petit salaire. Est-il juste que les investisseurs fortunés profitent de plein d’opportunités pour protéger leur avoirs de l’imposition ?

Comment expliquer à une personne qui gagne le salaire minimum social et qui paie environ 10% d’impôts que des personnes disposant de grosses sommes d’argent investissent des millions d’euros dans des fonds spéciaux et ne paient que 0,01% d’impôts ?

Nous Pirates constatons qu’une réforme fiscale s’impose de toute urgence, mais pas comme l’imagine le président du CSV, mais de manière pragmatique.

La pandémie coûte actuellement une fortune à l’État. Cet argent manque dans les caisses de l’État et nous devons le récupérer quelque part. Emprunter de l’argent n’est pas une bonne idée, car il doit être remboursé.

Ce sont nos enfants qui doivent rembourser ces dettes.

À long terme, nous n’éviterons pas une augmentation des taxes. Cependant, il y a plusieurs questions ici:

  • Quelle taxe peut-on augmenter?
  • Jusqu’à quel montant va-t-on augmenter cette taxe?
  • Qui devrait la payer et qui bénéfice de cette taxe?

Pour les pirates, un impôt sur les successions ou un impôt sur la fortune n’entreront pas en jeu. Ces types d’impôts sont inefficaces et offrent à chaque multimillionnaire de son équipe d’avocats et de consultants et de comptables une marge de manœuvre suffisante pour dépasser les impôts.

Les concernés sont nous – c’est-à-dire nous les citoyens ottonormaux – qui n’avons pas les moyens de payer un expert financier et devons payer des impôts sur nos petites économies, tandis que les vrais riches échappent le fisc.

Sven Clement l’a déjà dit lors de l’émission Kloertext: nous avons besoin de règles simples, et des règles qui s’appliquent à toute forme de revenu de manière égalitaire.

Nous avons besoin d’une loi fiscale simple, sans exceptions et abattements à gauche et à droite. Qu’il s’agisse d’un salaire, d’un bien immobilier, d’actions ou de fonds, tous les revenus doivent être jetés dans une cagnotte à la fin de l’année et nous devons alors payer un taux d’imposition correspondant.

Ce simple impôt sur tous les revenus ne devrait pas être payé par la classe moyenne mais par les hauts revenus. Pour celui qui gagne plus de 200 000 € en un an à travers tous ces avoirs, une hausse d’impôt fait moins mal pour qu’une personne qui doit joindre les deux bouts avec le salaire minimum social dans notre pays.

L’argent que les riches versent de plus dans les caisses de l’État peut alors être restitué aux moins fortunés sous forme de crédits d’impôt, pour les aider (au moins un peu) à sortir de la pauvreté.

Ceci est notre idée d’une politique fiscale juste, moderne et transparente.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le travail du Parti Pirate, rendez-vous sur notre site www.piraten.lu, devenez membre ou posez votre question au gouvernement sur www.fro.lu.

Zesummenhang posts

De 25te Februar 2022 ass dat neit Denkmalschutzgesetz a Kraaft getrueden. Nom Artikel 18 vum Gesetz kann all Interesséierten an all Organisatioun eng Demande
Haut kruten d’Deputéierten aus der Justizkommissioun een Entworf fir ee Gesetz zu Vorratsdatespäicherung virgeluecht. D’Piraten schwätze kloer vun engem Staubsauger a plaidéiere fir d’Ofschafung
Verschidden Haushalter hei am Land gi mat Fernwärme versuergt, fir hir Wunneng oder hiert Haus ze hëtzen. Och hei sinn d’Präisser a leschter Zäit