ACCOUNT

Des chambres d’hôtel pour les sans-abris

Communiqué

En réservant des chambres d’hôtel pour les sans-abris, le gouvernement pourrait aider le secteur HORECA tout en faisant en sorte que personne ne se retrouve dans la rue par ces températures glaciales.

Certaines villes étrangères, telles que Coblence, nous montrent l’exemple : les Pirates invitent le gouvernement à mettre à la disposition des sans-abris des chambres d’hôtel. Ce serait une approche « win-win ». En cette période de l’année où les jours et plus encore les nuits se font remarquer par des températures glaciales, ces gens ont besoin d’endroits pour se réchauffer et où ils ne courent pas le risque de mourir de froid. En même temps, les hôteliers luttent contre la crise du COVID ; ils manquent cruellement de clients parce que le tourisme est près du point mort et que seul le service de chambre est autorisé.

Depuis des années, la Caritas organise ensemble avec le ministère de la Famille la Wanteraktioun. Malheureusement, tous les foyers aménagés à cette fin se trouvent au Findel, c’est-à-dire à une distance trop grande des sans-abris qui ne séjournent pas dans la capitale. Par ailleurs, cette action rencontre beaucoup de succès et est complètement surchargée.

Voilà pourquoi nous demandons au gouvernement de se réunir d’urgence avec les hôteliers et les acteurs du terrain tels que la Caritas ou la Stëmm vun der Strooss et les Street Angels pour trouver une solution afin que les personnes concernées retrouvent un toit et que les hôteliers puissent bénéficier d’un petit revenu supplémentaire.

Zesummenhang posts

De 25te Februar 2022 ass dat neit Denkmalschutzgesetz a Kraaft getrueden. Nom Artikel 18 vum Gesetz kann all Interesséierten an all Organisatioun eng Demande
Haut kruten d’Deputéierten aus der Justizkommissioun een Entworf fir ee Gesetz zu Vorratsdatespäicherung virgeluecht. D’Piraten schwätze kloer vun engem Staubsauger a plaidéiere fir d’Ofschafung
Verschidden Haushalter hei am Land gi mat Fernwärme versuergt, fir hir Wunneng oder hiert Haus ze hëtzen. Och hei sinn d’Präisser a leschter Zäit