ACCOUNT

13.110 doses AstraZeneca détruites

13.110 doses AstraZeneca ont été détruites le 1er décembre parce que le vaccin était périmé. Les Pirates sont choqués de voir le gouvernement laisser ces doses atteindre leur date de péremption plutôt que de les mettre à la disposition d’autres pays leur permettant ainsi de protéger leurs habitants contre le virus. 

 

Le 5 novembre, une première question parlementaire relative aux vaccins a été adressée à la ministre de la Santé. Il ressortait de la réponse que le Luxembourg disposait encore de 13.110 doses du vaccin AstraZeneca appelées à périmer le 30.11. Par la suite, les députés pirates Sven Clement et Marc Goergen ont adressé plusieurs appels au gouvernement afin qu’il fasse en sorte que ces doses soient transférées le plus rapidement possible dans d’autres pays.
Le 10.11, dans le cadre du débat sur la politique européenne et étrangère à la Chambre, Sven Clement a déclaré ce qui suit :
 

« Nous disposons de quelque 13.000 doses de vaccin AstraZeneca qui deviendront inutilisables d’ici la fin du mois. Ce vaccin n’est pas admis pour la vaccination du type « booster ». Les personnes qui vont maintenant se vacciner pour la première fois veulent atteindre un état de vaccination complet dans les meilleurs délais afin de pouvoir bénéficier du régime CovidCheck. C’est la raison pour laquelle elles ne vont pas opter pour AstraZeneca. Voilà pourquoi le Luxembourg doit faire en sorte que ces 13.000 doses, comme les autres doses que nous recevrons encore du même producteur, soient transportées dans les meilleurs délais à des pays qui en ont besoin. »    

Le 17.11, dans le cadre de la déclaration de M. Franz Fayot sur la politique de coopération au développement à la Chambre, Marc Goergen est revenu à charge :

« En ce moment 13.000 doses du vaccin AstraZeneca se trouvant dans nos stocks vont périmer d’ici la fin du mois. Comme Sven Clement l’a déjà expliqué la semaine passée, nous les Pirates, nous estimons qu’il faudrait les transférer dans les meilleurs délais dans d’autres pays. Nous n’avons pas le droit de les laisser périmer. »   

Aucun de nos ministres n’a réagi à ces appels, ce qui a amené Sven Clement de poser une question parlementaire urgente à la ministre de la Santé. Dans sa réponse, la ministre a été obligée d’avouer que depuis le 5 novembre plus aucune dose du vaccin AstraZeneca n’a été utilisée et que ces 13.110 doses ont été sorties du stock pour être détruites.
Un scandale ! Le gouvernement n’a pas seulement détruit ici des vaccins d’une valeur de plus de 30.000 euros, mais le Luxembourg a raté l’occasion pour protéger des habitants d’autres pays face au Covid-19. 
Le Luxembourg a 7 pays partenaires : le Burkina Faso, le Sénégal, le Laos, le Cabo Verde, le Mali, le Nicaragua et le Niger. Au Cabo Verde, 44,4% des habitants sont totalement vaccinés. Au Laos, 42,6% des habitants sont totalement vaccinés. Au Nicaragua, 35,1% des habitants sont totalement vaccinés. Au Sénégal, 5,5% des habitants sont totalement vaccinés. Au Niger, 1,9% des habitants sont totalement vaccinés. Au Mali, 1,6% des habitants sont totalement vaccinés. Et au Burkina Faso, seulement 1,4% des habitants sont totalement vaccinés.
Le gouvernement était donc en présence de plusieurs pistes possibles pour exporter ces doses, parce que dans certains de nos pays partenaires, les citoyen(ne)s n’avaient même pas encore la chance de pouvoir se faire vacciner. De nombreuses personnes à la santé déjà fragilisée ou souffrant d’immunodéficience ne sont pas à même de se protéger face au virus et le Luxembourg s’est montré très peu solidaire. Nous aurions dû faire bénéficier ces pays de ces doses et nous aurions même dû leur garantir la livraison de secondes doses. Étant donné que le vaccin AstraZenca développe sa résistance maximale 3 mois seulement après la première vaccination, le temps aurait suffi pour organiser cette deuxième livraison.
Le 27 décembre marque une prochaine deadline. Pour un certain nombre de vaccins Moderna la validité prendra fin. Nous les Pirates, nous demandons au gouvernement d’élaborer dès à présent un plan afin de pouvoir distribuer ces vaccins dans les meilleurs délais à un de nos pays partenaires dans l’hypothèse que nous n’en aurons pas besoin nous-même. Une nouvelle destruction de vaccins anti-Covid serait une nouvelle gaffe pour notre pays.

Zesummenhang posts

An hirer Äntwert op meng Question parlementaire n°7357 huet d’Ministesch geschriwwen, dass zum deemolegen Zäitpunkt insgesamt 388 Kanner a Jugendlecher duerch d’Geriichtsuerteeler vun deenen
Eng Fro gouf gestallt op fro.lu. Doktere kënnen Ordonnancë fir Analysen am Labo verschreiwen, déi net vun der CNS rembourséiert ginn. An deem Fall