De Camille Liesch war zu Gast – Troisième âge

Published by Piraten on

Le 1er octobre marque le 31e anniversaire de la Journée internationale des personnes âgées. À l’occasion de ce jour, les Nations Unis et leurs collaborateurs attirent l’attention sur les opportunités et les défis du vieillissement de la population au XXIe siècle et souhaitent promouvoir le développement d’une société pour tous les âges.

D’après une étude de la Chambre des salariés, il existait, au 1er janvier 2021, une différence de 2,7 points de pourcentage en défaveur des pensions par rapport au salaire social minimum (SSM). Le SSM a augmenté de 14,4% au cours des 15 dernières années, les pensions de 11,7% seulement. Par ailleurs, Eurostat a publié en février des chiffres sur le « Gender pension gap », la différence existant sur le plan de la répartition du niveau des pensions de vieillesse entre les hommes et les femmes. Le Luxembourg occupe la première place dans ce ranking, ce n’est vraiment pas flatteur. La différence entre la pension moyenne d’une femme et d’un homme au Grand-Duché est de 44,2%. Le risque de pauvreté pour une femme de plus de 65 ans était de 14% en 2013… pour passer à 17% en 2019.

Des personnes âgées vivant dans la pauvreté est donc un fait bien réel dans notre pays riche. Un phénomène qui ne fait souvent pas les Unes des journaux, mais reste préoccupant dans une société qui se dit développée et égalitaire.

Les Pirates s’engagent en faveur d’une politique du troisième âge inclusive. Il faut une augmentation du nombre des maisons de retraite et, surtout, davantage de structures de logement encadrées afin de garantir un encadrement adéquat des personnes en besoin. Sans oublier la suppression des classes fiscales. Notre système fiscal actuel continue à punir les personnes veuves et les couples divorcés moyennant une reclassification. Les veufs et les veuves qui ont perdu leurs partenaires ont à surmonter de nombreux défis. Ils doivent s’accommoder au fait qu’ils restent seuls dans leur maison ou appartement. Certaines tâches, jadis assurées par le ou la partenaire, doivent être réapprises ou externalisées vers la famille ou vers une aide ménage ou une infirmière.

La propre pension ne suffit parfois plus pour financer sa vie, par conséquent il est tout simplement inacceptable que l’État continue à reclasser les veuves et les veufs dans la classe fiscale 1a. Ceci constitue un affront volontaire et conscient de nos dirigeants politiques par rapport à une classe sociale qui a soutenu notre système social et notre économie pendant des décennies.

Cette 31e édition de la Journée internationale des personnes âgées met en avant le sujet de l’accès égal à la digitalisation. L’année passée, les Pirates avaient déjà utilisé la présente rubrique pour évoquer les opportunités que la digitalisation offre aux personnes âgées. 

Des études empiriques montrent que l’utilisation des nouvelles technologies peut aider à réduire le sentiment de solitude et améliorer la réintégration sociale du troisième âge. C’est donc à nous tous de proposer à nos proches de leur donner un coup de main lors de leurs premiers pas avec les outils de communication modernes tels qu’un smartphone ou une tablette. Mais avant tout c’est au gouvernement de proposer des cours de digitalisation gratuits dans les centres culturels, dans les maisons retraites et dans les logements encadrés. L’État doit prendre ses responsabilités par rapport à cette génération, aujourd’hui, pour maintenant et demain.


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.