Vote au Parlement européen et accord sur les réfugiés

Published by Rebecca on

Les Pirates sont déçus par la décision de deux parlementaires européens luxembourgeois de s’absenter lors du vote d’une résolution sur le sauvetage des réfugiés et font appel à une politique migratoire et étrangère européenne plus humaine.

  • Vote au Parlement Européen

Une résolution visant à sauver les réfugiés fuyant vers l’Europe via la route de la Méditerranée a récemment été rejetée par une petite majorité au Parlement européen. 290 voix contre, 288 voix pour et 36 abstentions, c’est le bilan d’un vote où il est question de la survie de personnes en quête d’une vie meilleure. Les deux membres du Parlement européen luxembourgeois, en particulier, ont fait pâle figure. Nicolas Schmit (LSAP) et Monica Semedo (ex-DP) étaient tous deux absents lors du vote. Pour nous, c’est inacceptable ! L’abstention de ces deux voix a entraîné le rejet de la résolution. Nous considérons également comme problématique la position du CSV à ce sujet. En s’y opposant, le PPE s’aligne sur les populistes de droite et soutient un discours xénophobe. Les Pirates demandent au CSV de s’engager clairement en faveur des droits de l’homme et de la Convention de Genève. Au Parlement européen, l’échec de la résolution a été applaudi avec véhémence, y compris par la droite. Pour les Pirates, ce fut un jour noir pour la politique européenne luxembourgeoise.

  • Accord sur les réfugiés avec la Turquie

Les Pirates profitent également de l’occasion pour rappeler qu’un accord sur les réfugiés est toujours en vigueur entre l’UE et la Turquie. Le président turc Erdogan stoppe les vagues de migration vers l’Europe contre paiement. Nous, Européens, acceptons que les droits de l’homme soient violés et que la Convention de Genève ne soit pas respectée. Le président turc a également récemment envahi la Syrie sans mandat de l’ONU, ni consultation de la communauté internationale et se bat contre nos alliés kurdes. Une motion demandant des actions concrètes du Luxembourg contre la Turquie a été rejetée la semaine dernière à la Chambre.

  • Les Pirates demandent plus de crédibilité

Si le Luxembourg et l’UE veulent faire pression sur Erdogan, l’UE doit reconsidérer cet accord et s’engager résolument pour une meilleure protection des migrants, et ceci à tous les niveaux. Nous voulons rappeler qu’un problème doit être traité à la racine afin de mettre un terme aux souffrances en Méditerranée. Nous pensons qu’il faut soutenir les ONG qui aident les réfugiés en Méditerranée (par exemple en améliorant la communication et les moyens financiers). La politique de l’UE doit enfin être crédible et cohérente et s’engager en faveur des droits de l’homme. L’absence de nos députés lors d’un tel vote envoie un mauvais signal aux électeurs et électrices.


0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.