ACCOUNT

Transport public gratuit : Oui – Suppression de postes : Non !

Pour les Pirates, la mobilité est un besoin fondamental pour participer activement à la vie sociale. Pour nous, le transport public est un service auquel chaque citoyen du pays doit avoir la possibilité d’y accéder. Les Pirates s’engagent pour le transport public gratuit (TPG) et soutiennent pour cette raison le projet du gouvernement. Nous sommes heureux qu’après toutes ces années de résistance et de critiques à l’égard du TPG, le gouvernement ait enfin repris notre demande et qu’il la mette en œuvre. Le gouvernement a reconnu que le TPG était une bonne mesure.

Même si nous sommes d’accord avec l’introduction du TPG, nous regrettons les changements qui en découlent pour la CFL, qui ne sont ni dans l’intérêt du personnel ni dans celui du client. Il s’agit à notre avis d’une mesure budgétaire/d’économie pure et simple au détriment des clients, et ce malgré le fait que le gouvernement n’a cessé de répéter au passé qu’il ne devait pas y avoir de mesures budgétaire/d’économie avec l’introduction du TPG.

Après que le ministre Bausch a indiqué en été 2019, qu’à cause du TPG, les guichets CFL allaient fermer, le parti démocratique (DP) a fait savoir sur les médias sociaux que les coûts du TPG seraient partiellement compensés par la suppression des contrôles. Cela laisse supposer que le TPG sera financé par une suppression de postes.

Mais jusqu’à présent, le ministre a toujours affirmé que personne ne perdrait son emploi avec l’introduction du TPG. Les Pirates soulignent une fois de plus que les coûts de l’introduction du TPG ne doit pas être compensés par la suppression de postes. Cela va à l’encontre de notre idée fondamentale du transport public sans ticket, que nous réclamons depuis 2013 déjà.

 

Communiqué

Zesummenhang posts

De 25te Februar 2022 ass dat neit Denkmalschutzgesetz a Kraaft getrueden. Nom Artikel 18 vum Gesetz kann all Interesséierten an all Organisatioun eng Demande
Haut kruten d’Deputéierten aus der Justizkommissioun een Entworf fir ee Gesetz zu Vorratsdatespäicherung virgeluecht. D’Piraten schwätze kloer vun engem Staubsauger a plaidéiere fir d’Ofschafung
Verschidden Haushalter hei am Land gi mat Fernwärme versuergt, fir hir Wunneng oder hiert Haus ze hëtzen. Och hei sinn d’Präisser a leschter Zäit