ACCOUNT

État & Institutions

État & Institutions 

Le Luxembourg a la chance de devenir un État moderne, démocratique et transparent. Cependant, cela nécessite une refonte et des réformes de grande envergure des institutions et les structures traditionnelles du siècle dernier doivent également être examinées de manière critique. Notre objectif est de créer un État démocratique avec des institutions et des administrations au service des citoyens. Cela signifie en plus de la participation démocratique ou d’un fonctionnement transparent de l’État et de ses administrations, notamment en ce qui concerne la composition du budget et les dépenses de l’État. Un État moderne est un État où chacun peut comprendre le fonctionnement des institutions et l’utilisation des finances publiques. 

Réforme du Conseil d’Etat 

A terme, les pirates demandent que les différentes missions du Conseil d’Etat soient réparties en organes individuels, dans ces domaines spécifiques plus compétents. A court terme, nous souhaitons que chaque nouvel organe tel que le Conseil d’Etat reconduise tout nouveau poste strictement en fonction des compétences, et non en fonction de l’appartenance politique. La nomination d’un tel poste devrait être annoncée et déterminée par un organe neutre. Par ailleurs, le siège du Grand-Duc héritier doit être supprimé du Conseil d’Etat afin de respecter la séparation des pouvoirs et les principes démocratiques. 

Accès aux administrations modernes 

Nous nous engageons pour une administration plus agile, accessible et moderne qui se comprend au service du citoyen. Surtout, nous voulons contrer le symptôme « personne ne décroche le téléphone » avec un seul téléphone citoyen. En outre, la numérisation de tous les processus de l’administration doit être engagée de manière cohérente, afin que toutes les activités importantes puissent être effectuées sur Internet, réduisant ainsi les pertes de temps et d’argent pour l’État et les citoyens. 

Des responsabilités claires pour les ministres 

En tant que citoyen, il n’est pas toujours clair quels ministres ont exactement quelles responsabilités. Le prochain gouvernement doit mieux communiquer les compétences des différents ministères au monde extérieur et lister clairement quels ministères sont responsables de quels ministères. 

De meilleures procédures de crise entre l’État et les fonctionnaires 

Notre service national de secours doit se conformer aux directives de l’UE qui stipulent que, par défaut, les premiers secours peuvent être prodigués sur place après 10 minutes. En outre, il devrait être stipulé par la loi qu’un défibrillateur est disponible dans chaque commune dans au moins un lieu public. Les procédures de crise entre les autorités étatiques et locales doivent être coordonnées pour répondre aux normes internationales. 

Temps de réponse maximum pour les administrations 

Dans le cadre de la simplification administrative, toute demande restée avec une administration sans réponse depuis plus de trois mois devrait être automatiquement acceptée. Les prolongations de cette période doivent être spécifiquement justifiées. 

Réforme de l’aide à la presse 

Les pirates se sont engagés dans l’aide à la presse moderne. Outre la presse écrite, l’assistance presse moderne prend également en compte les portails d’information sur Internet et sur les nouvelles technologies. D’autre part, les médias subventionnés doivent créer une transparence totale de leurs finances afin, entre autres, d’assurer l’égalité de traitement de tous les annonceurs. En outre, le Parti Pirate demande la création d’une commission indépendante pour l’aide à la presse, selon des critères transparents. Enfin, la transparence sur les relations de propriété devrait être créée dans chaque organe de presse. 

Transférer le budget à Double 

Bien que la dette publique soit souvent mentionnée, dans le même temps, on ne sait pas exactement ce que l’État possède en actifs. Le passage du budget à la comptabilité en partie double (Doppik), incluant la publication d’un bilan en fin d’année, rendrait plus transparente la situation patrimoniale de l’Etat. Les Pirates sont d’avis que ce qui est obligatoire pour les entreprises devrait aussi s’appliquer à l’Etat comme un minimum de transparence. 

Conséquences des déficits budgétaires 

Le budget de l’État doit être plus strictement contrôlé pour éviter les abus. L’objectif doit être de pouvoir démontrer un ménage équilibré d’ici à 2020, non seulement sur le papier, mais dans la réalité. Pour atteindre cet objectif, nous souhaitons inclure une sanction automatique dans la loi à partir de 2020, après laquelle le gouvernement devra automatiquement renoncer à 25 % de ses salaires pour cette année-là si le ménage accuse un déficit. Si les critères de Maastricht ne sont pas respectés, ce pourcentage passera à 50 %. 

Pas de méconnaissance sanctionnée des rapports de la Cour des comptes 

Les rapports négatifs de la Cour des comptes ont peu ou pas de conséquences réelles. Les pirates exigent que des options de sanction plus strictes soient créées pour sanctionner les abus et la mauvaise gestion de l’argent des contribuables. 

Élaborer une réforme constitutionnelle avec les citoyens 

La réforme constitutionnelle en cours d’élaboration par la Chambre des députés doit être ouverte au grand public. Ce n’est que si les citoyens ont la possibilité de mettre leurs propres idées dans la réforme que l’on peut garantir que la Constitution reflète l’image sociale actuelle. Cette révision de la Constitution devrait passer par un comité de citoyens, au sein duquel chaque citoyen peut soumettre des propositions. Finalement, un référendum sur la réforme constitutionnelle doit être décidé.