La tour de logements à Differdange, égalité des chances pour ceux avec le plus gros porte-monnaie?

Published by Marc Goergen on

Sur certaines canaux d’informations (radio, publicité en ligne) on voit une annonce pour une vente à enchère de certains appartements de qualité dans la Gravity Tower à Differdange. Dans le cadre de ce projet de construction, la commune de Differdange propose à vendre 80 appartements à des prix abordables, sous le régime d’un droit de préemption à des prix fixés d’avance.

Néanmoins, les plans prévoient que 2 studios duplex et 2 studios triplex aux étages supérieurs – c’est-à-dire au meilleur emplacement – seront proposés dans une vente à enchère à l’offreur le plus généreux. L’enchère dure jusqu’au 26 mars.

De nos jours, où même pour des personnes aisées il devient difficile d’acheter un appartement sur le marché du logement privé, la question se pose, s’il est éthiquement correct de vendre les étages supérieurs aux soumissionnaires selon le principe d’un bazar. Le symbolisme derrière cela en dit long: les riches obtiennent la place tout en haut, pour ainsi dire, sur le trône, tandis que les citoyens ordinaires n’ont aucune chance sur ces unités de logement. Les familles avec enfants devraient obtenir de l’aide pour un tel projet, car elles ont en moyenne des coûts de logement plus élevés en raison de la taille du logement. La progression de la vente à enchère compromet ainsi le caractère social de cette tour, qui pourrait être un symbole d’égalité des chances et de l’inclusion et qui devrait dresser un signal de l’État contre le marché du logement hautement spéculatif.

Le ministère du Logement est impliqué à hauteur de 40 millions d’euros dans la construction de la Gravity Tower. Le ministre du Logement est cité sur gouvernment.lu comme suit
Henri Kox a déclaré: “Ce que nous construisons reste, pour toujours et dans le public, abordable et durable.”

Dans ce contexte, nous avons posé au gouvernement les questions suivantes:

  1. Est-ce la première fois qu’une qu’un projet de logement abordablle, cofinancé par le ministère du Logement, est vendu par le principe d’une vente à enchère? Sinon, pour quels autres projets était-ce encore le cas?
  2. Combien coûte la campagne publicitaire en cours pour la vente à enchère des appartements de la Gravity Tower (ventilée par les médias suivants: radio, télévision, en ligne et presse). Par quel budget cette publicité est-elle payée?
  3. Comment le gouvernement se tient-il sur le principe que pour ces 4 duplex et triplex les personnes sans argent sont exclues et les personnes avec de gros portefeuilles sont privilégiées ou, pour le dire autrement, où les personnes sont préférées aux autres candidats selon des critères économiques?
  4. L’aspect de l’égalité des chances a-t-il été pris en compte dans cette vente à enchère?
  5. Le gouvernement considère-t-il que cette approche est éthiquement correcte, socialement juste et conforme aux principes du logement social? Si c’est le cas, comment?

Procédure à la Chambre des Députés

Numéro de la question parlementaire: 3732


Marc Goergen

Marc Goergen

Koordinator Piratepartei

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.