La Belgique, non pas Gambia, a décidé d’envoyer l’A400M à Kaboul

Published by Piraten on

Le 15 août 2021, les talibans ont pris la capitale, Kaboul, en Afghanistan. Après que le ministre de la Défense Bausch a confirmé dans une interview avec RTL le 17 août que l’A400M luxembourgeois serait utilisé pour effectuer des vols de sauvetage d’Islamabad (Pakistan) au Luxembourg, des questions se sont posées concernant le calendrier et des “licences de sécurité manquantes” (RTL).

Les médias belges avaient déjà rapporté la veille de cet interview que le gouvernement autour du Premier ministre De Croo enverrait des avions en Afghanistan. Le gouvernement belge a explicitement dit qu’un A400M y faisait partie.

La question s’est alors posée de savoir si la décision d’utiliser l’A400M avait été prise par le gouvernement luxembourgeois ou si la Belgique n’avait pas déjà pris une décision pour le Luxembourg.

En réponse à une autre question parlementaire des députés pirates, le ministre de la Défense a déclaré que :

“Dans le cadre de l’opération Red Kite, les autorités belges ont demandé le 16 août 2021 si le Luxembourg avait des objections à ce que l’A400M luxembourgeois participe à l’opération. Les autorités belges ont été informées dans les 24 heures que ce n’était pas le cas. »
La décision d’envoyer l’avion n’a donc pas été prise par le gouvernement luxembourgeois, comme l’a affirmé le ministre, mais par nos voisins belges.

Quant aux licences, qui selon les informations de RTL manquaient, pour envoyer l’avion à Kaboul, il est précisé dans la réponse du ministre :

“Ce ne sont pas des licences, mais des équipements spécifiques, des agréments, des certifications et des qualifications du personnel. Dans le cadre de la construction de l’unité internationale A400M, ceux-ci sont prévus ultérieurement.”
L’A400M ne peut donc pas être pleinement utilisé presque 1 an après sa livraison.

Ces certifications et la formation du personnel nécessaires doivent être realisées dans les plus brefs délais, afin que le Luxembourg puisse pleinement utiliser son avion.

Les pirates estiment que la réponse à cette question parlementaire montre clairement que le gouvernement luxembourgeois a dormi lors de l’attaque des talibans. Elle n’a pas décidé de sauver des personnes d’Afghanistan, elle n’a tout simplement pas fait obstacle à l’opération de sauvetage belge.


0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.