Etude « Klimabonus »

Published by Sven Clement on

Heure d‘actualité sur la perte du pouvoir d’achat des ménages :

La Chambre des Députés déclare que :

  • Dans sa note d’évaluation relatif à l’augmentation de la taxe CO2 jusqu’en 2023, le STATEC conclut que les émissions du Luxembourg dépasseront toujours de 17% l’objectif initial de réduction prévu de 55%. « Si l’objectif des émissions de GES pour 2021 pourra probablement être respecté, l’écart avec la trajectoire de réduction qui mène à -55% en 2030 (courbe grise) augmenterait au cours du temps, jusqu’à 17% en 2023. »;
  • Le STATEC retient que d’autres mesures devront être considérées : « Il est généralement admis que la taxe CO2 est une condition nécessaire, mais pas suffisante pour réduire les émissions » ;
  • La politique de subvention ne suffira pas pour remplacer les technologies à haute intensité de ressources par des technologies plus efficientes. Un exemple est l’électromobilité, où l’entièreté du parc automobile devrait être électrique ;
  • Il manque une politique de subvention du renoncement qui incite et récompense. Un « bonus climat » sous forme d’une taxe CO2 négative pourrait jouer le rôle d’un mécanisme récompensant le renoncement.

 

Par ces motifs, la Chambre des Députés invite le Gouvernement à :

  • lancer une étude pour analyser les conséquences éventuelles d’un « bonus climat » sous forme d’une taxe CO2 négative au Luxembourg.

La motion a été rejeté par la DP, LSAP, les Verts et l’Adr.