Ënnerschrëften vu Gemengeconseilleren

D’Madamm Inneministesch huet eis an der Äntwert op d’parlamentaresch Fro n° 7679 opgekläert, dass, d’Kandidaten net ënnert deenen 50 Persounen dierfen sinn, déi fir eng Lëscht fir d’Gemengewalen ënnerschreiwen.

Et ass eng Interpretatioun vum éischte Alinea vum Artikel 228 vum Walgesetz dee schreift:
“”Les listes sont constituées pour chaque commune par les groupements de candidats qui, par une déclaration signée par eux, acceptent la candidature dans cette commune, et sont présentées conjointement soit par cinquante électeurs inscrits dans la commune, soit par un conseiller communal, sortant ou en fonction.””

Och wann d’Madamm Ministesch dat net explizitt schreift, schéngt et esou wéi wann dëst  a Verbindung mat dem Artikel 230 géing stoen deen am éischte Saz seet:
“”Nul ne peut figurer, ni comme candidat ni comme présentant dans plus d’une liste d’une même commune.” ”

D’Madamm Ministesch an hirer Äntwert:
“”[…] dass déi 50 WielerInnen, déi d’Lëscht presentéieren, net gläichzäiteg KandidatIn op där Lëscht dierfe sinn.””

Vue datt am Artikel 223 steet “soit par cinquante électeurs […], soit par un conseiller communal” misst een der Madamm Ministesch hire Saz da jo och mutatis mutandis verstoen als:
“”[…] dass déi Gemengeconseilleren, déi d’Lëscht presentéieren, net gläichzäiteg KandidatIn op där Lëscht dierfe sinn.””

Schonns 2003 hat den Conseil d’Etat eng ënnerschiddlech Behandlung vu WielerInnen mat Gemengeréit op Basis vum ordre général kritiséiert, wéi een am Rapport vum Projet de Loi 4885 noliese kann wou am Commentaire des Articles steet:
“”En vertu de la remarque d’ordre général qu’il a formulée à l’ingrès de son avis, le Conseil d’Etat propose de lire le premier alinéa de cet article „… vingt-cinq électeurs inscrits dans la commune.“ au lieu de „…cinquante électeurs inscrits dans la commune, soit par un conseiller communal, sortant ou en fonction“. “”

De Staatsrot huet des Weideren a sengem Avis geschriwwen:
“”Dans ce contexte, le Conseil d’Etat ne partage pas l’intention des auteurs du projet de loi visant à accorder aux députés et aux conseillers communaux en exercice des poids relatifs plus élevés qu’à d’autres citoyens. Il doit être possible– et il a toujours été possible par le passé– de réunir aisément les 100 signatures requises par circonscription ou les 250 signatures requises pour tout le pays, sans faire renaître la notion de notables que leurs prétendues sagesse ou perspicacité feraient sortir de la masse des citoyens ordinaires.””

Weder aus de Chamberdebatte vum 12. Februar 2003 nach aus de Procès-Verbaux vun der Kommissioun geet ervir datt KandidatInnen net och WielerInne wieren an domadder hir eege Lëscht net ënnerschreiwe kéinten.

Alles wat sech aus de PV’e vun der Chamber zum Artikel 228 (am Projet de loi 234) erausliesen léisst, ass:
“”Concernant l’article 234, alinéa premier, M. Gira estime que le nombre de cinquante électeurs pour présenter les listes est trop élevé et favorise les partis politiques établis dans la commune. M. Halsdorf propose de remplacer le nombre par un pourcentage. M. Jaerling se rallie à M. Gira et estime que le fait que la liste peut aussi être présentée par un conseiller communal favorise également les partis établis.””

An deem Zesummenhang hu mir der Regierung dës Froe gestallt:

  1. Firwat dierfen dann Gemengeconseilleren fir d’Lëschten ënnerschréiwen, wou si selwer Kandidat sinn?

  2. Ass dëst net eng Ongläichbehandlung ënnert dem Verfassungsprinzip vun “Les Luxembourgeois sont égaux devant la loi.” (Art. 10bis (1)) wann e Gemengeconseiller dierf Kandidat a Preésentant sinn, eng Biergerin awer nët dierf Kandidatin a Présentante sinn?

Verlaf an der Chamber

QP Nummer 7806

Zesummenhang posts

Context: Etat de la nation 2024 D’Chamber vun den Deputéierten stellt fest: Datt eng Réi Mesuren nom Logementsdësch der Chamber proposéiert gi sinn. Dës
Context: Etat de la Nation 2024 D’Chamber vun den Deputéierten stellt fest: Déi viregt Regierung sech d’Zil gesat hat, datt bis 2030 solle 50
De Plan d’action national pour la promotion des droits des personnes LGBTIQ vun 2018 hält fest, dass eng reegelméisseg Evaluatioun vun der Ëmsetzung vum